[Interview] Jean Felzine « il y a plus de vocabulaire dans une chanson de Booba que dans toute la chanson française »

Nous avons rencontré Jean Felzine, chanteur charismatique du groupe Mustang, il nous a parlé des débuts du groupe, de l’EP de reprise sorti récemment, mais aussi de rap, de la controverse autour de la chanson « Le Pantalon » et répond à Jean-Louis Murat qui aurait rapproché les Mustang des Musclés…

A la veille de la sortie du nouvel album quel regard portes-tu sur le parcours du 2ème album (ventes, tournée, l’accueil, la critique)?

La critique a été bonne c’est cool, par contre nous n‘avons pas vendu beaucoup de disques, même moins que le premier… Mais il s’est passé deux ans aussi. Il y a aussi le fait que nous avons eu moins de radio.

La chanson Tabou n’a pas trop tournée ?

Un peu…

France Inter vous avait aidé quand même ?

Oui mais c’était un peu spécial car au début ils nous avaient dit : « Ce titre-là, on le passera jamais“. Finalement c’est celui qu’ils ont le plus passé. Mais on a bien tourné. On avait une assez mauvaise réputation en concert sur le premier album, on était jeune on ne maîtrisait pas encore bien. Puis sur le deuxième c’était vraiment la vitesse de croisière; on a fait des bons concerts.


 

Aujourd’hui avec du recul sur le deuxième album si tu devais le refaire tu changerais quelque chose ?

On ne peut pas raisonner comme ça; je pense surtout à ce qui va se faire après. J’ai de la chance de pouvoir travailler en tournée, j’amène des maquettes comme ça je peux écrire mes lyrics. Résultat: on a 25 morceaux de prêts. 

Du coup pour quand la sortie du troisième album ? 

L’idéal serait deux ans après le premier, mais c’est long. Ce qui serait génial c’est de pouvoir faire comme les Beatles: sortir un single tous les deux mois, mais il faut être bien poussé au cul… Là j’ai une chanson écrite de A à Z et je me suis dit qu’il fallait l’enregistrer dès maintenant, sinon on allait perdre l’excitation. On l’a enregistrée en début d’année mais elle ne sortira que dans un an.

Justement tu ne regrettes pas de chanter certaines chansons? Par exemple beaucoup d’artistes refusent de chanter certains tubes parce-que ils ont changé…

Non je n’ai pas de problème avec ça. Le Pantalon je suis bien parti pour la chanter toute ma vie…

Tu avais dit en interview que vous vous étiez fait attaquer parce-que c’était une chanson de droite ?

Oui, c’est vrai. Parfois certaines personnes me donnent des coups de coudes genre « ouais on se comprend toi et moi » et moi je fais « non non non non »…

C’est un personnage en fait?

Oui. Mais cette chanson a une portée que nous n’avions pas imaginé; en fait elle résume un truc vieux comme le monde; d’un côté, qu’est-ce que la droite, genre avec chemise dans le pantalon en mode volontariste et de l’autre, la gauche un peu niaise.


 

Mustang a réussi à se faire connaître en faisant un revival 50’s, est-ce que tu penses que maintenant pour toucher un public plus large il faut abandonner ça ?

Je ne crois pas non, sans être prétentieux je pense que là-dessus on était un peu en avance, ce serait pas mal qu’on puisse en profiter.

Pour le troisième album tu ne feras toujours pas de chansons en anglais ?

Non. Au début on faisait des reprises en anglais mais je trouve que mon chant n’est pas crédible. Si un jour on arrive enfin à être des superstars peut-être qu‘on essaiera, mais bon, on en est tellement loin…

Tu nous parles de la sortie de l‘EP?

C’est un album de reprise. Il y a J’aime Regarder Les Filles (Patrick Coutin), Chez Les Yéyés (Serge Gainsbourg), un morceau génial de Don Cavalli qui est un mec qu’on adore; elle s’appelle Chérie De Mon Coeur. Sinon il y a La Nuit Je Mens de Bashung qu’on peut enfin utiliser, et Je Me Suis Fait Tout Petit de Brassens qu’on fait depuis longtemps en concert. On a aussi fait une reprise de La Foret de Lescop qui paraît sur son album de remix; à l’inverse sur notre EP il y a une reprise de La Princesse Au Petit Pois par Lescop.

Pourquoi cet EP ?

Nous avions envie de partager des trucs que nous aimions bien. On est content, on a un joli visuel.

Qu’est ce que tu réponds à Jean Louis Murat, qui je le crois aurait rapproché  Mustang des Musclés ? Une taquinerie d’alcoolique ou une preuve de sa jalousie ?

 Je pense que c’est une preuve de son alcoolisme.

Qu’est ce qui te plaît chez Booba ? Parle-nous  de la reprise que vous avez faite…

J’avais un souvenir de gamin quand j’écoutais Skyrock, au moment de la sortie de Mauvais Oeil: je trouvais que c’était nouveau. Puis j’ai un peu lâché et j’ai redécouvert, d’abord avec Numero 10 et puis Boulbi, avec le clip que je trouvais vraiment classe. C’est comme quand il est passé à la Star Academy, j’ai trouvé ça vraiment intelligent: si t’aimes bien ta musique elle est bien pour tout le monde, pas seulement pour les mecs qui roulent en voitures jaunes. Pour en revenir à la reprise, je trouve qu’il y a plus de vocabulaire dans une chanson de Booba que dans toute la chanson française, qui a un vocabulaire très pauvre en fait.


 

Est ce que le « swag » que possédait les rockeurs comme Mercury, Bowie, Jagger… etc, ne se trouve-elle pas aujourd’hui chez les rappeurs? En bref, qui a la classe en tant que rockeurs aujourd’hui ?

Il y a encore John Spencer, à chaque fois que je l’ai vu j’ai trouvé que c’était un vrai showman. Quand j’ai vu Morrissey aussi j’ai été assez impressionné, par la voix, le charisme: il a quelque chose d‘Elvis version, pédale réac‘ quoi (Rire).

Sinon jean a eu la gentillesse de nous faire une playlist sur le thème « Rendez-vous avec une fille », en écoute Ici !

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Tumblr0
A propos Burnain
Burnain, Monsieur Burnain pour les vrais. Globetrotter, journaliste et néanmoins enculeur de maman. J’aime parler de ce que j’aime pour le sublimer et te guider sur le chemin de la sagesse.

Laisser un commentaire

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers: