[Playlist] # Les duos basse / batterie

Il est temps de bousculer un peu cette idée reçue qui voudrait que les guitaristes incarnent l’essence même de la musique rock. Les batteurs et les bassistes ont trop souvent été éclipsés au profit de ces « leaders »  occupant (à tort plus que de raison) le devant de la scène et s’accaparant de fait, l’entierté des louanges du public, ne laissant à leur confrères méprisés, que les miettes d’un succès auquel ces derniers participent  tout autant. Si certains groupes de grande renommée ont prouvé qu’il était aisé de se passer des services d’un bassiste (The Doors, The White Stripes) et si la technologie permet désormais de singer le batteur via une boîte à rythme au son creux et artificiel, on connait moins ceux qui ont réussi à s’affranchir des offices d’un guitariste. Et  pourtant…ils pèsent lourd dans la balance. Ne pouvant supporter autant d’injustice, Le Buffet Playlist a voulu rendre hommage à ces groupes au talent mésestimés ; oreilles sensibles s’abstenir.

Death From Above 1979 : La légende  veut nous faire croire que Jessee F. Keeler et Sebastien Grainger se seraient rencontré en prison, sur un bateau ou dans un bar gay. En réalité c’est à un concert de Sonic Youth (évidemment) que les deux  canadiens ont fait connaissance. Par la suite ils forment Death From Above 1979, un duo basse / batterie punk-rock puissant, efficace et résolument violent. Bien que le duo n’ait mis au monde qu’un seul véritable album (You’re a woman, I’m a machine en 2004) et deux EP (Heads Up en 2002 et Romantic Rights en 2004) Death From Above reste une référence du genre. Pas le groupe le plus prolifique mais sûrement l’un des plus marquants. A noter que leur chanson Dead Womb à fait l’objet d’un sample sur la chanson Untrust Us de Crystal Castles.

Lightning Bolt : Bien que le groupe était au départ composé de trois membres, le départ du guitariste et chanteur Hischam Bharoocha en 1996 ne déstabilisa pas plus que ça Brian Gibson et Brian Chippendale alors respectivement bassiste et batteur.  Lighning Bolt est sûrement l’un des groupes les plus violents et les plus frénétiques en matière de combo basse / batterie. Les deux compères ne laissent que peu de place aux mélodies, privilégiant les rythmes agressifs et les sonorités destructrices.

Godheadsilo : L’histoire de Godheadsilo est assez similaire avec celle de Lightning Bolt puisque le groupe était lui aussi composé de trois membres, avant le départ avancé de leur guitariste. Moins violent sur les enregistrements studio que les deux groupes susmentionnés, Godheadsilo se caractérise par un son de basse incroyablement lourd. La construction des chansons est aussi plus aboutit chez le duo originaire du Dakota du Nord, certaines chansons pouvant atteindre les 15 minutes.

Om : Si Al Cisneros et Emile Amos ont l’air comme ça d’être de véritable brutes, Om est pourtant un groupe plutôt posé en comparaison avec les autres formations au line-up similaire. Moins axés sur la recherche de rythme déchaîné, les californiens sont capables de produire des morceaux incroyablement planants à l’image des titres Pilgrimage et  Meditation Is The Practice Of Death.

Ruins : C’est autour de la personnalité de Tasuya Yoshida, unique batteur de l’histoire de la formation, que s’est fondé le groupe Ruins. Fortement influencé par Magma le groupe chante lui aussi dans une langue créée de toutes pièces à l’instar du Kobaîen. Le groupe formé en 1985  est toujours en activité bien qu’il n’ait pas sorti d’albums (à notre connaissance) depuis 2002.

Lullabye Arkestra :  Composé de Justin Small (batterie) et Katye Taylor (basse) le groupe combine diverses influences allant de la Soul au Punk Hardcore. Capable du meilleur (notamment la chanson Fog Machine), comme du pire (incursion d’instruments à cordes dans leurs morceaux), Lullabye Arkestra est peut-être le duo basse / batterie le plus original du genre, pas le meilleur cependant.

Bonus :

Zu : Zu n’est pas un duo mais un trio. Une basse, une batterie et…un saxophone. Ils viennent d’Italie et sont les artisans d’un genre inqualifiable. Perdu entre le Jazz, le Heavy Metal et le Math Rock, cet OVNI musical devrait plaire aux fans de Magma et King Crimson.

Si vous souhaitez vous documenter un peu plus sur le sujet nous vous conseillons vivement de lire ce superbe dossier réalisé par l’excellent Gonz.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on Tumblr0
A propos Barth
Passionné de musique en tout genre , ce site n'est qu'un prétexte pour archiver et partager les choses que j'aime.

Laisser un commentaire

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers: